LE BISCUIT TRADITIONNEL CROATE : LE PAPRENJAK (pluriel : PAPRENJACI)

Posté par:

Les biscuits traditionnels croates « PAPRENJACI » sont faits avec un mélange subtil de miel et de poivre noir, ainsi qu’avec les ingrédients suivants : œufs, beurre, noix et noisettes et autres épices comme cannelle, clou de girofle et noix de muscade.
Cette recette unique n’est pas la seule particularité de ces biscuits. Ils sont faits grâce à des moules en bois.
La recette de ces biscuits daterait du XVIème siècle pendant la Renaissance. On en dégustait toute l’année, mais plus particulièrement au temps de Noël. Les biscuits étaient faits en famille par les mères et grands-mères, les enfants étant chargés de leur donner leur forme avec les fameux moules en bois.
Le célèbre écrivain croate August Šenoa a parlé de ces biscuits dans son livre  Zlatarovo zlato  (Goldsmith’s Gold) :
« And thus it came to pass that she was called the Paprenjak lady: over the length and breadth of the city there was not a woman, noble or common, who could bake paprenjaks in the way that Magda knew. Day in and day out there was a run on her paprenjaks, and the city judge Ivan Blažeković himself was known to leave a pretty penny in her purse every so often. » A. Šenoa, Zlatarovo Zlato, Mladost, Zagreb 1973 p. 6
0

ÉTÉ 2014 : EXPOSITION « PHARES DE CROATIE » À L’ÎLE DE RÉ

Posté par:

 

Le Maire de St Clément des Baleines et l'Ambassadeur de Croatie lors du vernissage de l'expositiono-phares-ile-de-re
Pendant tout de l’été 2014, les superbes photos de « Phares de l’Adriatique » prêtées par la société PLOVPUT ont été exposées à Saint Clément des Baleines, sur l’Île de Ré (où des membres de notre association ont des liens familiaux). L’inauguration en présence de M. Ivo GOLDSTEIN, Ambassadeur de Croatie, a donné lieu à l’évocation d’un possible jumelage entre cette île de l’Atlantique et une île croate.
Article du PHARE DE RÉ du 30/07/2014 : Exposition photos des phares de Croatie
0

19 AU 24 MAI 2014 : SEMAINE DE LA CROATIE À SAINT ALBAN

Posté par:

 

Dans la ville de Saint Alban (au nord-est de Toulouse) se trouve l’École de l’Europe, association qui permet à tous de mieux comprendre l’Europe et ses fonctionnements. Depuis 25 ans, elle organise régulièrement des conférences avec des personnalités attachées à la cause européenne, ambassadeurs et représentants d’institutions majeures de l’Union Européenne.
Plusieurs fois, l’Ambassadeur de Croatie a été invité à ces manifestations, même avant l’entrée de la Croatie dans l’U.E.
Des liens se sont créés entre les croates de la région et les membres de cette association, c’est pourquoi Saint Alban a souhaité organisé une « semaine de la Croatie » en 2014.
La semaine a démarré par l’inauguration de l’exposition « Phares de Croatie » et une conférence de M. Ivo GOLDSTEIN, Ambassadeur. Tous les jours, des membres de notre groupe sont intervenus dans les écoles primaires : préparation de gâteaux croates pour les CP, initiation à la langue croate et présentation sur les  monuments et légendes de Croatie pour les C.E. et enfin Géographie et Histoire pour les C.M.
Le mercredi, jour traditionnel du marché de plein vent à Saint Alban, un stand de Croatie a proposé à la vente des produits de Croatie : jambon (pršut), salami (Gavrilović), huile d’olive, huile de graines de citrouille, olives, sardines et vins blanc et rouge.
Pour conclure cette belle semaine, un grand dîner a été organisé sous la halle. Quatre porcelets (odojak) ont été cuits à la broche par Stjepan VINOVRŠKI et son fils Marko. L’animation musicale croate était assurée par Vladimir FRITZ et Ivan DUIĆ.
Pour toutes ces activités, en plus des personnes mentionnées, il faut remercier pour leur participation les membres des familles : CETINJANIN, ŠTETIĆ, ŠVERKO, CEROVEČKI, ainsi que Vanda MARIJANOVIĆ-GILLON et Petra KNOK.
0

1ER JUILLET 2013 : ENTRÉE DE LA CROATIE DANS L’UNION EUROPÉENNE

Posté par:

Le 1er juillet 2013, la Croatie est devenue le 28ème pays membre de l’Union Européenne. Elle avait présenté sa demande d’adhésion en 2003. Le statut de candidat lui a été accordé par le Conseil Européen au cours de l’année 2004 et les négociations se sont ouvertes en octobre 2005. Le traité d’adhésion de la Croatie à l’Union Européenne, signé à Bruxelles le 9 décembre 2011, a pris effet le 1er juillet 2013 à 0 heure, après le référendum de 2012, où le « oui » l’avait emporté avec plus de 66 % des voix.
Après la Slovénie, la Croatie est l’un des États dont la situation a le plus favorablement évolué après la dissolution de l’ex-Yougoslavie et est ainsi devenue la deuxième ancienne république yougoslave à devenir membre. Elle a une économie de marché stable et est devant certains États membres plus anciens de l’UE (tels que la Bulgarie et la Roumanie) en ce qui concerne les performances économiques.
À Toulouse, avec les initiateurs de cette soirée (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse et les Jeunes Européens), notre groupe a organisé une fête à la salle du Sénéchal, rue de Rémuzat à Toulouse dont nous nous souviendrons longtemps. Nous attendions une centaine de personnes, nous en avons eu plus de 300 ! Le programme de la soirée a été changé au dernier moment car les représentants de la Mairie de Toulouse et des principales organisations et associations européennes ne souhaitaient pas mener le débat initialement prévu et, finalement, le programme a été porté par nous, les Croates, pas nombreux du tout, mais très courageux !!! :
  • 19h00 : présentation par le représentant politique, Romain CUJIVES au nom du Maire de Toulouse et par l’association.
  • 19h45 : présentation de la Croatie par Zdravko CEROVECKI, Petra KNOK et Karmen ČOTA
  • 20h30 : dégustation de produits croates (pršut, Gavrilović, quiches et tartes à la courgette, vins, pain de Lika, paprenjak, pita de semoule et pita aux pommes
  • 22h00 : musique croate et projection de DVD touristiques
    La salle Sénéchal était bondée et les réactions du public ont été extraordinaires. Les jeunes et les moins jeunes ont écouté avec attention nos  présentations. Les 800 toasts et parts de gâteaux préparés ont disparu en quelques minutes. Le vin blanc a été favorablement comparé au Tariquet de la région. Nous avons distribué plus de 250 « LICITARSKO SRCE » qui ont été une grande surprise et ont été très appréciés. L’ambiance était chaleureuse et amicale, les gens nous ont couverts de compliments et de félicitations pour l’entrée de la Croatie dans l’U.E.
    Notre seul regret a été le petit nombre de Croates présents. C’est sûr que la date de l’entrée de la Croatie dans l’U.E., en ce début de vacances, n’était pas idéale.
    Mais nous devons vraiment remercier les membres de notre petite communauté présents pour l’énorme travail accompli en un temps si court pour la décoration, les produits à déguster et la préparation des conférences. Merci donc aux familles ŠTETIĆ, VINOVRŠKI, CEROVEČKI, ŠVERKO, ainsi que Karmen ČOTA et Petra KNOK.
    Pour voir cette fête, comme si vous y étiez, regardez la belle vidéo réalisée par Roberto JAM :

    Entrée de la Croatie dans l’Union Européenne from Roberto JAM on Vimeo.

0

UN LIVRE QU’IL FAUT ABSOLUMENT LIRE : UNE ÎLE AU CŒUR DU MONDE

Posté par:

Auteur : Michael D. O’BRIEN
Éditions SALVATOR
Paru en mai 2011
828 pages
ISBN : 008000600/ Code barre : 9782706708008
4ème de couverture :
Josip Lasta naît en 1933 dans les Balkans. En pleine Seconde Guerre mondiale, les montagnes yougoslaves sont le théâtre d’affrontements terribles impliquant les armées allemandes et italiennes d’occupation et les forces rebelles (oustachis, tchetniks, partisans communistes). Les habitants des Balkans sont à la frontière de trois mondes : le monde islamique, le monde slave orthodoxe et l’Europe catholique. Comment garder son identité et son humanité dans des conditions déshumanisantes ? Fresque d’une vie dans un monde bouleversé par la guerre, Josip verra son monde s’effondrer, traversera des épreuves multiples, connaitra la passion amoureuse, l’amitié fraternelle et trouvera finalement le chemin d’une véritable résurrection.
Un gros pavé de plus de 800 pages, ça fait peur ! Mais dès qu’on se plonge dans ce livre, on ne peut plus le lâcher.
Le style est agréable. L’histoire est passionnante et provoque une réelle émotion. C’est la vie de Josip, croate, sans doute de Herzégovine. On le suit depuis son enfance, quand il perd sa famille massacrée et jusqu’à sa mort. Il subit torture, prison, puis exil, victime des guerres et du régime de Tito. On se rend compte, avec ce livre, que ce pays (l’ex-Yougoslavie) dont on disait qu’il était le pays du bloc communiste le plus souple a été le lieu de crimes et horreurs révoltants.
Mais ce livre n’est pas qu’un roman historique. C’est aussi un roman philosophique, un road-movie spirituel. Tout au long du récit, Josip s’interroge sur son identité, sur sa foi, luttant contre son désir de vengeance et cherchant à se reconstruire après tant de malheurs et de souffrances.
Son passage à « Goli Otok » (l’île nue en croate) est particulièrement impressionnant. On sait que cette île était un terrible lieu de détention dont peu de personnes sont revenues vivantes.
Un livre passionnant et émouvant.
0

25 JUIN 2013 : CONFÉRENCE À LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE MIDI-PYRÉNÉES

Posté par:

Le 25 juin 2013, à la demande de la CCI MP, nous avons réussi à faire venir Mme TURUDIĆ, Directrice du département international de la Chambre de Commerce de Zagreb, et M. Marc GJIDARA, Président du CRICCF et professeur de droit à Paris et à Zagreb.
Cette conférence était réservée aux entreprises invitées par la CCI MP. Seize sociétés de Midi-Pyrénées et quelques 30 invités ont répondu à l’invitation de la CCI MP et, pour un premier contact, cette conférence a été une réussite. Nous allons continuer à entretenir les contacts établis et à en développer d’autres en coopération avec les deux Chambres des métiers et d’Industrie de Zagreb et avec la CCIT MP.
0

30 JANVIER 2006 : L’ASSOCIATION CHANGE DE NOM

Posté par:

Le 30 janvier 2006, l’association devient : « ASSOCIATION FRANCO-CROATE DE MIDI-PYRÉNÉES ». Cette décision est prise pour faciliter nos relations avec l’extérieur. Elle montre que nous ne sommes plus dans la solidarité aux victimes de la guerre. Nous avons une volonté forte de multiplier les contacts dans le domaine culturel et dans le domaine économique, d’accompagner la marche de la Croatie vers l’intégration à l’Union Européenne.
0

17 AU 20 AVRIL 2013 : VISITE DES REPRÉSENTANTS DE LA CHAMBRE DES MÉTIERS DE ZAGREB

Posté par:

Du 17 au 20 avril 2013, l’association, avec le CRICCF, a organisé la venue des représentants de la Chambre des Métiers de Zagreb. La délégation croate a rencontré les dirigeants de l’UIMM (MEDEF), le président de la Chambre Régionale des Métiers et les représentants nationaux des Compagnons de Devoir. Ils ont aussi visité Toulouse, dont l’usine Airbus ainsi que  Albi, en passant par le vignoble du Gaillac. Ils ont été particulièrement touchés d’avoir rencontré  Mario ŽVERKO, ébéniste/ restaurateur de meubles, un artisan croate authentique de Toulouse.

Toutes les rencontres ont été très chaleureuses et il y a de fortes chances qu’il y ait une suite, notamment par des échanges de jeunes et d’autres rencontres.
0

9 avril 2013 : Conférence de l’ambassadeur M. Ivo GOLDSTEIN à l’Université Capitole

Posté par:

 

Conférence de Monsieur l'Ambassadeur
Le 9 avril 2013, Ivo GOLDSTEIN est venu à Toulouse pour donner une conférence dans un amphithéâtre de l’Université Capitole de Toulouse sur l’entrée prochaine de la Croatie dans l’Union Européenne.  À cette occasion, l’association a obtenu la réservation d’une salle de l’université, afin que les croates de la région puissent échanger avec le nouvel Ambassadeur et avec François FARRÉ, Consul Honoraire.
La conférence de M. GOLDSTEIN s’est déroulée devant 200 étudiants qui ont suivi l’exposé sur l’entrée de la Croatie dans l’UE avec intérêt et lui ont posé de bonnes questions.
Dans le prolongement de son séjour à Toulouse, M. Goldstein été reçu par M. le Préfet, par le vice-Président de la CCIT (Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse) et, à titre personnel, lui et son épouse ont été reçus à l’Espace Judaïque par la présidente du CRIF de Midi-Pyrénées, Mme Nicole YARDENI.
Le résumé de la conférence se trouve à la page « CROATIE / Histoire Géographie Politique ».
0

2006 : UN MONUMENT POUR LA PAIX

Posté par:

Depuis quelques années, la commémoration du 17 septembre associe représentants villefranchois, croates et bosniens, en particulier la mairie de Villefranche, les ambassades de ces deux pays, les organisations d’anciens combattants et les associations des Croates de France. C’est dans ce contexte qu’un accord au niveau des gouvernements français, croate et bosnien a abouti à l’aménagement d’un nouveau parc mémorial en 2006.
A l’occasion de son inauguration, le ministre français des affaires étrangères a rappelé que « les événements du 17 septembre 1943 constituent un exemple inédit de révolte contre l’occupant nazi. Inédit parce que la mutinerie de Villefranche-de-Rouergue fut la première rébellion armée de cette ampleur au sein même d’une unité de la Waffen‑SS. Inédit aussi, et surtout, parce que cette révolte fut conduite par de jeunes Croates et Bosniaques, enrôlés de force à l’été 1943 (…). Inédit enfin car pendant quelques heures, grâce à l’action courageuse de ces mutins, Villefranche-de-Rouergue fut, en quelque sorte, une ville libérée dans une France alors occupée. »
Qui étaient les révoltés ?
Quoique se disant eux-mêmes croates, les révoltés étaient originaires de Croatie et de Bosnie-Herzégovine, celle-ci étant, durant la Seconde guerre mondiale, intégrée dans l' »État indépendant de Croatie », instauré sous la tutelle des puissances de l’Axe.
Selon leur état civil, ils se partageaient en « Croates catholiques » (ou Croates) et « Croates musulmans » (ou Bosniaques, selon la terminologie actuelle).
Les meneurs de la Révolte
Nikola Vukelić (né en 1924 à Gospić, Croatie), torturé et fusillé à Villefranche.
Ferid Džanić (né en 1918 à Bihać, Bosnie-Herzégovine), mort au combat.
Eduard Matutinović (né en 1923 à Vinkovci, Croatie), gagna le maquis français puis rejoignit, en Croatie, la 9ebrigade dalmate des partisans.
Luftija Dizdarević (né en 1921 à Sarajevo, Bosnie-Herzégovine), mort au combat.
Božo Jelenek (né en 1920 à Kutina, Croatie) fut sauvé par une famille Villefranchoise qui l’a abrité plusieurs jours et lui permit de rejoindre le maquis. Après avoir regagné la Croatie en 1945, il devint commandant de bataillon au 8e Corps des Partisans.
Principal acteur survivant de la révolte, Jelenek consigna ses mémoires et participa chaque année, à partir des années soixante, aux commémorations à Villefranche, et ce jusqu’à sa mort, en 1987.
Les liens avec la Résistance
Parmi les survivants de la révolte, plusieurs sont parvenus à rejoindre le maquis.
Au printemps 1944, l’un d’entre eux, Božo Jelenek, participa comme lieutenant des FFI, sous le pseudonyme de Léopold, aux opérations du Corps franc de la Montagne Noire.
Les révoltés étaient également en contact avec d’autres Croates engagés dans la Résistance française. Parmi ceux-là, Ljubomir Ilić (Ilitch), dit Conti, fut membre du Comité militaire national de la Libération, commandant des FTP-MOI de la Zone Sud et général des FFI commandant de toutes les unités des immigrants.
Le monument de Vanja Radauš
La Mère-Patrie pleure ses filsEn mémoire de ce soulèvement, Vanja Radauš (1906-1975), célèbre sculpteur et résistant croate, réalisa en 1952 un monument de pierre animé de deux groupes de figures en bronze grandeur nature ; chaque groupe représente deux hommes nus, tombant sous les balles. En outre, sur le tombeau des jeunes martyrs, la mère patrie pleure ses fils.
Contrairement au vœu de son auteur, ce monument ne fut pas offert à Villefranche, mais intégré en 1955 dans un monument de la Libération situé dans le parc central de la ville de Pula (Croatie).
En 2006, le gouvernement croate offre ce monument à la commune de Villefranche, selon le vœu initial de son auteur.
Le mémorial
Aménagé sur le site du Champ des Martyrs croates, le parc du mémorial s’organise autour d’un axe monumental complété par une promenade plantée d’arbres.
L’axe monumental traverse la place des Révoltés, où sont disposées les sculptures des fusillés, pour aboutir à la place des Martyrs, aménagée sur leur tombeau, autour de la figure de la mère patrie, éplorée.
L’allée arborée est bordée de ginkgos (ginkgo biloba). Symbole de résistance et de longévité, il s’agit de l’arbre le plus ancien sur terre et du premier à avoir repoussé à Hiroshima.
Le monument est symboliquement orné des drapeaux croate, bosnien, français et européen.
A l’emplacement du tombeau s’élevait auparavant un monument provisoire, érigé en 1950, et dont la stèle est conservée au musée municipal.
Inauguration officielle
Mémorial inauguré le 17 septembre 2006 par :
M. Serge Roques, député-maire de Villefranche
M. Jean Puech, sénateur et président du Conseil général de l’Aveyron
M. Philippe Douste-Blazy, ministre français des Affaires étrangères
M. Ivo Sanader, Premier ministre de Croatie
Ont adressé un message
M. Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-Pyrénées (représenté par Mme Marie-Lou Marcel)
M. Sulejman Tihić, président de la présidence de Bosnie-Herzégovine (représenté par Mme Željana Zovko, ambassadeur de Bosnie-Herzégovine en France)
Conception, réalisation et financement
Initiateurs
Gouvernement français
Gouvernement croate
Conseil général de l’Aveyron
Commune de Villefranche-de-Rouergue
Maître d’ouvrage
Mairie de Villefranche-de-Rouergue
Architecte
Ivan Prtenjak
Paysagiste
Patrice Causse
Maîtrise d’œuvre
Services techniques municipaux
Financement
Aménagement du site :
Commune de Villefranche-de-Rouergue
Conseil général de l’Aveyron
Conseil régional de Midi-Pyrénées
Gouvernement français
Sculptures et stèles
Ministère de la Culture de la République de Croatie
Auteur de ce texte : Zvonimir FRKA-PETESIĆ
(actuel Ambassadeur de Croatie au Maroc)
0

DÉBUT 2013 : NOMINATION DU CONSUL HONORAIRE DE CROATIE À TOULOUSE

Posté par:

Début 2013, Monsieur François FARRÉ est nommé Consul Honoraire de Croatie à Toulouse. Cette nomination prendra effet quelques mois plus tard.
François FARRÉ est un ancien Adjoint au Maire de Toulouse et Vice-Président de la région Midi-Pyrénées de 1986 à 1992. Toulousain de souche, il a débuté sa carrière comme professeur de mathématiques au lycée Berthelot dont il est aussi un ancien élève. Il a été également Président de l’Association « Chiens Guides d’Aveugles » à Toulouse.
Rappelons le rôle d’un Consul Honoraire : il s’agit d’une personne de confiance, désignée par l’Ambassade de Croatie après l’accord des Ministères des Affaires Étrangères croate et français. Il exerce ses fonctions à titre bénévole.
Par ses connaissances des structures institutionnelles locales, régionales et nationales, il a pour objectif la promotion des échanges économiques et culturels entre la Croatie et la Région Midi-Pyrénées.
Il n’est pas habilité à régler les problèmes administratifs.
Les services consulaires pour les ressortissants croates, ainsi que pour toute demande administrative sont assurés par la section consulaire de l’Ambassade de Croatie en France (pour visas, tires de séjour, passeport, etc.) :
7 Square Thiers
75116 Paris
Tél.: 01 53 70 02 91
Fax: 01 53 70 85 80
Courriel: conspari@mvep.hr
Horaires d’ouverture de la Section consulaire (excepté les jours de fériés en Croatie et en France) :
Réception du public du lundi au vendredi de 10 h à 13 h
Informations et permanences téléphoniques du lundi au vendredi de 15h à 16h30
0

17 SEPTEMBRE 2009 : JUMELAGE ENTRE LES VILLES DE PULA (CROATIE) ET DE VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE

Posté par:

Signature de la Charte de Jumelage entre Villefranche et Pula
Le 17 septembre 2009 est signée la charte de jumelage entre les deux villes.
À noter qu’une charte identique sera signée entre Villefranche et la ville de Bihać (Bosnie-Herzégovine) d’où étaient originaires une partie des révoltés en 2010.
Le jumelage avec la ville Pula ne se limitera pas à la participation annuelle à la commémoration du 17 septembre.
Des échanges se développent. Les dirigeants des deux villes se rencontrent régulièrement. Des projets permettent de rapprocher les établissements scolaires (généraux, agricoles et hôteliers).
Plus de détails dans la page de ce site : « La Croatie et Villefranche-de-Rouergue », mais aussi dans la page « Programmes européens ».
0

2005 : CROATES ET BOSNIAQUES UNIS DANS LE RECUEILLEMENT

Posté par:

Pour la 1ère fois, la Bosnie-Herzégovine participe à la commémoration de la Révolte des Croates, par la présence de son Ambassadrice, Željana ŽOVKO, aux côtés du Maire, Serge ROQUES et de l’Ambassadeur de Croatie, Božidar GAGRO.
Notre association se réjouit de cette nouveauté, d’autant plus que, parmi nos membres, il y a des croates de Bosnie-Herzégovine.
Article du Villefranchois du 22/09/2005 :
Croates et Bosniaques unis dans le recueillement
0

14 JUIN 2005 : LE PRÉSIDENT CROATE MESIĆ REND HOMMAGE À NOS ACTIONS

Posté par:

Le 14 juin 2005, le Président de la République de Croatie, Stipe Mesić, remet une décoration à des représentants des associations croates de France à l’Ambassade de Croatie. Il s’agit pour lui de nous rendre hommage pour notre engagement et l’aide humanitaire pendant la guerre, mais également notre contribution à entretenir le souvenir de la Révolte des Croates à Villefranche-de-Rouergue.
Article de l’Ambassade de Croatie du 14/06/2005 :
Le Président Mesic a rendu hommage à l’engagement des Croates
Document remis par le Président Mesić :
L’ordre croate de l’étoile du matin à l’effigie de Katarina Zrinski
0

PRINTEMPS 1997 : FOROM DES LANGUES OU PRIMA DE LAS LENGAS

Posté par:

Au printemps 1997, l’association organisatrice nous contacte et nous propose de participer à cet événement culturel annuel.
Le Forom des Langues du Monde est né à Toulouse, en 1992, de la volonté du Carrefour Culturel Arnaud-Bernard.
(NDRL : forom est la version occitane de forum)
Il est, au monde, la première Fête des Langues à poser en pratique comme en théorie l’égalité culturelle de fait de toutes les langues du monde : plus de dialectes, plus de patois, plus de « petites » langues opposées à de « grandes », plus de non-sens linguistiques dictés par le politique. Ruinant ainsi les fondements idéologiques de tous les nationalismes, ethnocentrismes, ou racismes ; et contribuant par là même à construire cette philosophie radicale de la pluralité culturelle qui est, comme l’écrit Félix Castan, « le seul message pouvant être accepté et repris par toutes les cultures du monde ». (Claude Sicre)
Le stand croate au Forom des LanguesDepuis 1997, nous avons toujours participé à cette manifestation. Au printemps 2016, nous aurons encore notre stand de la langue croate sur la Place du Capitole. Ce sera notre 20ème participation, sous la coordination d’Ivan DUIĆ.
Nous y présentons des panneaux expliquant la langue croate, le pays, les hommes et les femmes qui ont fait ce pays. Des livres sont exposés. Une lectrice donne un cours de croate. Et bien sûr, nous répondons aux nombreux visiteurs qui souhaitent aussi demander des informations purement touristiques.
0

27/01/2014 : 1ER ACCORD INTER-UNIVERSITAIRE SCIENTIFIQUE ENTRE TOULOUSE ET LA CROATIE

Posté par:

 

Accord interuniversitaire entre INP et Croatieaccord-inp-croatie
L’INP Toulouse et l’Ambassade de Croatie ont célébré, le lundi 27 janvier 2014, sur le campus INP de Labège, la signature de l’accord ERASMUS+ entre l’INP Toulouse et l’Université de Zagreb. Il s’agit du 1er accord inter-universitaire scientifique entre Toulouse et la Croatie.
« CROATIA  MEETS TOULOUSE »
La manifestation, baptisée « CROATIA MEETS TOULOUSE », visait à célébrer à la fois l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne le 1er Juillet 2013 et la signature en décembre dernier du 1er accord inter-universitaire entre Toulouse et la Croatie, à savoir l’accord ERASMUS+ entre l’INP Toulouse et l’Université de Zagreb. Ce rapprochement entre la Croatie et la ville rose par le biais universitaire permettra de développer la mobilité des étudiants et des enseignants-chercheurs entre les écoles de l’INP Toulouse et l’université croate.
A l’occasion de cette journée, plusieurs personnalités ont été reçues par le Président Olivier SIMONIN et le service des relations internationales de l’INP Toulouse :
Son excellence Ivo GOLDSTEIN, Ambassadeur de Croatie en France ;
François FARRE, Consul honoraire de Croatie à Toulouse ;
Zdravko CEROVECKI, Ingénieur de l’université de Zagreb et Président de l’Association des croates de Toulouse ;
Jean SOLITO, Délégué académique aux relations européennes, internationales et à la coopération, représentant Mme La Rectrice ;
Romain CUJIVES, Conseiller Municipal à la Maire de Toulouse, en charge de la vie étudiante et des relations internationales, représentant Monsieur Pierre Cohen ;
Laurent GROSCLAUDE, Directeur Relations Internationales de l’Université de Toulouse ;
Hélène ROUX DE BALMANN, Responsable Relations Internationales du Collège Doctoral de l’Université de Toulouse.
VERNISSAGE DE L’EXPOSITION « LES PHARES DE L’ADRIATIQUE »
La journée s’est clôturée par le vernissage de l’exposition « Les phares de l’Adriatique » qui présente des photographies des phares de Croatie prises par 29 photographes croates ou internationaux, professionnels ou amateurs. Déjà présentées en Europe courant 2013 à l’occasion de l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne, sous le nom de « Croatian Ligthhouses », c’est la première fois que ces photographies sont exposées en France.
Sur la photo : Olivier Simonin (à gauche), président de l’INP Toulouse et son excellence Ivo Goldstein, Ambassadeur de Croatie en France
Source : http://www.univ-toulouse.fr/universite/actualites/1er-accord-inter-universitaire-scientifique-entre-toulouse-et-la-croatie
0

L’ORGANISATION POLITIQUE DE LA CROATIE

Posté par:

La Croatie est une république parlementaire, démocratique et multipartite.
Le Président est, comme en France, le chef de l’État et le chef des armées. Il désigne un Premier ministre, en accord avec le Parlement. Il est élu au suffrage universel direct pour 5 ans, mandat renouvelable une fois.
Le Parlement croate qu’on appelle le Sabor ne comprend qu’une chambre composée de 153 députés (140 sont élus dans 10 circonscriptions, 10 par les minorités ethniques et 3 par la diaspora). Les députés sont élus pour 4 ans.
Le gouvernement (Vlada) est dirigé par Président qu’on appelle couramment un Premier ministre, des vice-présidents et des ministres. Comme en France, il a la charge de proposer des lois et un budget pour diriger la politique intérieure et étrangère du pays.
La Présidente de la République de CroatieLe 11 janvier 2015,  Kolinda Grabar-Kitarovic a remporté l’élection présidentielle. Née le née le 29 avril 1968 à Rijeka, elle est membre de l’Union démocratique croate (HDZ).
Le 22 janvier 2016, Tihomir Orešković a été nommé Premier Ministre. Né le 1ᵉʳ janvier 1966 à Zagreb, il n’appartient à aucun parti politique.
Il sera remplacé le 19 octobre 2016 par Andrej Plenković. Voir détails ici.
Le territoire est divisé en 21 županija (régions) et en 423 municipalités et 123 villes.
0

QUELQUES NOTIONS DE LA GÉOGRAPHIE CROATE

Posté par:

 

Carte de CroatieQuelques chiffres :
Superficie totale : 56.594 km²
Superficie en eau : 31.067 km²
Population (en 2015) : 4.225.316 habitants
La Croatie est un  pays de l’Europe du Sud, qui s’étend du nord-ouest à l’extrémité orientale de Alpes jusqu’au nord-est aux plaines pannoniennes, au sud sur littoral de la mer Adriatique, en passant au nord par les Alpes dinariques.
La capitale est Zagreb.
Elle a une forme de croissant. C’est pourquoi elle a des frontières avec de nombreux pays : la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro et la frontière maritime avec l’Italie dans la mer Adriatique.
Une particularité : le territoire est séparé en deux au sud du pays par le port de Neum qui fait partie du territoire de Bosnie-Herzégovine.
La Croatie, ce n’est pas seulement la côte de l’Adriatique. Les paysages sont très variés : plaines, lacs et collines dans le nord et le nord-est ; montagnes et forêts dans l’arrière-pays de Rijeka ; côte rocheuse de l’Adriatique.
Le point culminant est le Dinara (1831 m) à la frontière Croatie / Bosnie-Herzégovine).
Les climats aussi sont variés : climat continental au nord-est, climat méditerranéen le long du littoral et climat de montagne au centre.
Le pays compte 8 parcs nationaux (Paklenica, Plitvice, Risnjak, Brijuni, Mljet, Kornati, Krka, Velebit) qui représentent 79.320 hectares, soit 7.5% du territoire. Et l’État a le projet d’étendre ces surfaces protégées.
Notons que le Parc National de Plitvice est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
On compte 698 îles, 389 îlots et 78 récifs. Seules 47 îles sont habitées.
On peut avoir un bel aperçu du littoral en regardant la vidéo (en anglais) réalisée par la société PLOVPUT. Cette société s’occupe notamment de la maintenance des nombreux phares. C’est cette même société qui a fourni les photos de phares, objets d’expositions dans la région toulousaine et à l’île de Ré notamment.
Transports
Routes : 28.588 km dont 1.365 km d’autoroutes (en 2005)
Voies ferrées : 2.726 km
Voies navigables : 758 km
Aéroports : 68 dont 23 avec pistes goudronnées
Démographie
En 2011 la Croatie affichait 4.284.889 habitants.
89.6% sont des Croates ; Il y a environ 20 minorités dont la plus importante est celle des Serbes avec 4.5%.
Espérance de vie : 75 ans (71.8 pour les hommes et 78.8 pour les femmes).
Religions : catholicisme (87.9%), chrétiens orthodoxes (4.4%) et musulmans sunnites (1.3%).
La langue officielle est le croate, langue salve utilisant l’alphabet latin. Mais 5% de la population utilise une autre langue comme l’italien (en Istrie) et le hongrois (dans l’est).
0
Page 3 du 4 1234