PROTESTATION SUITE À UN TEXTE DE LA GAZETTE DES CINÉMAS UTOPIA – novembre 2018

Posté par:

Quand nous entendons ou que nous lisons des contre-vérités sur la Croatie, nous envoyons un courrier pour exprimer notre opinion.
C’est ce que nous avons fait après avoir lu, dans un article de la « Gazette de l’Utopia » n°251, que le « pouvoir croate » serait « aujourd’hui d’extrême droite ».
Vous pouvez lire l’article de la Gazette en cliquant ici.
Pour voir le contenu de notre courrier, cliquez ici.
Les documents joints à notre courrier (cliquez sur le nom pour les lire) :
Composition du parlement de Croatie
Le tour d’Europe de l’extrême droite
Pour finir, nous sommes heureux de vous informer que les Cinémas UTOPIA ont répondu à notre courrier en publiant un article dans la « Gazette de l’Utopia » n°252 que vous pouvez lire en cliquant ici.
Nous les en remercions chaleureusement.

 

0

LES MULTIPLES PAYSAGES DE CROATIE

Posté par:

Pour avoir un bel aperçu de la Croatie, voici une vidéo faite par l’Office de Tourisme de Croatie avec la violoncelliste Ana Rucner à l’occasion de l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne. Ce film donne une bonne idée de la diversité des paysages : les plaines, les montagnes, la mer, les traditions…

PETIT EXERCICE (SURTOUT POUR LES TOULOUSAINS) : regardez le film attentivement et, à un moment, vous apercevrez des poteaux de rugby. C’est surprenant, quand on sait que, dans cette nation très sportive, le seul ballon qui n’est vraiment pas connu, est le ballon ovale !

0

MARCO POLO ÉTAIT CROATE !

Posté par:

Marco Polo, né en 1254, était un marchand, écrivain, voyageur et explorateur.
Son lieu de naissance est controversé. Les italiens penchent pour Venise, les croates pour Korčula. Mais il est vrai que le lieu de naissance ne fait pas la nationalité : Giuseppe Garibaldi, père du Risorgimento, est bien né à Nice et personne n’affirme qu’il soit français !
En tout cas, d’après la théorie croate, le père de Marco Polo, Nicolo, et son frère Matteo se seraient appelés Pilić. Ils étaient originaires de Šibenik en Dalmatie qui faisait partie de la République de Venise. Riches marchands, ils « italianisèrent » leur patronyme en Polo, quand ils décidèrent de s’établir à Venise.
Marco Polo a 15 ans lorsque son père et son oncle reviennent d’un grand voyage en Asie Centrale en 1269. En 1271, il part avec eux vers la Chine où ils auront un rôle de commerçants, mais aussi d’ambassadeurs. Ils font partie des premiers européens à avoir voyagé vers la Chine par la route dite « de la soie ».
Marco Polo devient une sorte d’enquêteur-messager du palais impérial suzerain de la Chine, de l’Iran et de la Russie. Il effectuera de nombreuses missions pour le prince. Il revient en Europe avec des histoires extraordinaires, mais aussi des marchandises exotiques comme de la soie.
Rentré à Venise en 1295, il fait armer une galère pour participer au combat que Venise livre contre Gènes. Il sera fait prisonnier sur l’île de Korčula.
Après sa libération, il se mariera et il aura trois filles.
Il finira sa vie à Venise, comme commerçant très prospère. Il mourra en 1324 et sera enterré à l’église San Lorenzo. Mais sa tombe disparait à la suite de différentes restaurations de l’église.
Son livre intitulé « Livre des merveilles » a fait connaitre l’Asie aux Européens et il a eu un très grand succès. Il n’a pas été le premier Européen à atteindre la Chine, mais il a eu beaucoup d’influence sur Christophe Colomb et d’autres voyageurs. La carte du monde établie par Fra Mauro (le plus célèbre cosmographe de son temps) est basée en partie sur ses récits.
À Korčula, on peut visiter sa maison natale, tout près de la cathédrale.
0

L’ORIGINE DE LA CRAVATE

Posté par:

Cet accessoire de mode incontournable dans la mode masculine et parfois féminine tire son origine de la Guerre de Trente Ans qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648. Des mercenaires croates sont recrutés par le Roi de France, Louis XIII. Alors que les plus combattifs d’entre eux sont présentés au roi, celui-ci est intrigué par une bande d’étoffe qu’ils portent autour du cou. Le nom « cravate » est la forme francisée du mot « Hrvat » (croate) ; le « h » étant imprononçable en français, il devint « krvat », puis « cravate ». Vers 1650, la cravate s’installera au cou et à la cour de Louis XIV et se répandra dans toute l’Europe.
Pour manifester son attachement à ce symbole mondialement connue, la plus grande cravate du monde a été nouée autour de l’arène romaine de Pula en 2003 (808 mètres de long et 25 mètres de large). En 2008, les Croates ont décidé d’instauré la Journée de la Cravate, chaque 18 octobre.
0

19 OCTOBRE 2016 : NOMINATION DU NOUVEAU PREMIER MINISTRE

Posté par:

Andrej Plenkovic, Premier Minstre
Depuis le 19 octobre 2016, le Premier Ministre est Andrej Plenković.
Membre de l’Union Démocratique Croate (HDZ), il est diplômé de droit de l’université de Zagreb. Il a été secrétaire d’État à l’Intégration européenne au ministère des Affaires étrangères à partir de 2010.
Il a été élu député au parlement en 2011, puis député européen au scrutin de 2014. En juillet 2016, il est nommé à la présidence de l’Union Démocratique Croate.
Dix semaines plus tard, sa formation renforce sa majorité au parlement.
Il réussit à réunir une coalition de différents partis : MOST (Pont des listes indépendantes), HSS (Parti Paysan), les élus des minorités nationales, les élus sans étiquette de Milan Bandić, HSU (parti des retraités). Soutenu par 91 députés, soit 15 de plus que le minimum requis, il est nommé Premier Ministre par la Présidente Kolinda Grabar-Kitarović. Il nomme un gouvernement de 19 ministres dont 4 femmes.
0

L’ORGANISATION POLITIQUE DE LA CROATIE

Posté par:

La Croatie est une république parlementaire, démocratique et multipartite.
Le Président est, comme en France, le chef de l’État et le chef des armées. Il désigne un Premier ministre, en accord avec le Parlement. Il est élu au suffrage universel direct pour 5 ans, mandat renouvelable une fois.
Le Parlement croate qu’on appelle le Sabor ne comprend qu’une chambre composée de 153 députés (140 sont élus dans 10 circonscriptions, 10 par les minorités ethniques et 3 par la diaspora). Les députés sont élus pour 4 ans.
Le gouvernement (Vlada) est dirigé par Président qu’on appelle couramment un Premier ministre, des vice-présidents et des ministres. Comme en France, il a la charge de proposer des lois et un budget pour diriger la politique intérieure et étrangère du pays.
La Présidente de la République de CroatieLe 11 janvier 2015,  Kolinda Grabar-Kitarovic a remporté l’élection présidentielle. Née le née le 29 avril 1968 à Rijeka, elle est membre de l’Union démocratique croate (HDZ).
Le 22 janvier 2016, Tihomir Orešković a été nommé Premier Ministre. Né le 1ᵉʳ janvier 1966 à Zagreb, il n’appartient à aucun parti politique.
Il sera remplacé le 19 octobre 2016 par Andrej Plenković. Voir détails ici.
Le territoire est divisé en 21 županija (régions) et en 423 municipalités et 123 villes.
0

QUELQUES NOTIONS DE LA GÉOGRAPHIE CROATE

Posté par:

 

Carte de CroatieQuelques chiffres :
Superficie totale : 56.594 km²
Superficie en eau : 31.067 km²
Population (en 2015) : 4.225.316 habitants
La Croatie est un  pays de l’Europe du Sud, qui s’étend du nord-ouest à l’extrémité orientale de Alpes jusqu’au nord-est aux plaines pannoniennes, au sud sur littoral de la mer Adriatique, en passant au nord par les Alpes dinariques.
La capitale est Zagreb.
Elle a une forme de croissant. C’est pourquoi elle a des frontières avec de nombreux pays : la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro et la frontière maritime avec l’Italie dans la mer Adriatique.
Une particularité : le territoire est séparé en deux au sud du pays par le port de Neum qui fait partie du territoire de Bosnie-Herzégovine.
La Croatie, ce n’est pas seulement la côte de l’Adriatique. Les paysages sont très variés : plaines, lacs et collines dans le nord et le nord-est ; montagnes et forêts dans l’arrière-pays de Rijeka ; côte rocheuse de l’Adriatique.
Le point culminant est le Dinara (1831 m) à la frontière Croatie / Bosnie-Herzégovine).
Les climats aussi sont variés : climat continental au nord-est, climat méditerranéen le long du littoral et climat de montagne au centre.
Le pays compte 8 parcs nationaux (Paklenica, Plitvice, Risnjak, Brijuni, Mljet, Kornati, Krka, Velebit) qui représentent 79.320 hectares, soit 7.5% du territoire. Et l’État a le projet d’étendre ces surfaces protégées.
Notons que le Parc National de Plitvice est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
On compte 698 îles, 389 îlots et 78 récifs. Seules 47 îles sont habitées.
On peut avoir un bel aperçu du littoral en regardant la vidéo (en anglais) réalisée par la société PLOVPUT. Cette société s’occupe notamment de la maintenance des nombreux phares. C’est cette même société qui a fourni les photos de phares, objets d’expositions dans la région toulousaine et à l’île de Ré notamment.
Transports
Routes : 28.588 km dont 1.365 km d’autoroutes (en 2005)
Voies ferrées : 2.726 km
Voies navigables : 758 km
Aéroports : 68 dont 23 avec pistes goudronnées
Démographie
En 2011 la Croatie affichait 4.284.889 habitants.
89.6% sont des Croates ; Il y a environ 20 minorités dont la plus importante est celle des Serbes avec 4.5%.
Espérance de vie : 75 ans (71.8 pour les hommes et 78.8 pour les femmes).
Religions : catholicisme (87.9%), chrétiens orthodoxes (4.4%) et musulmans sunnites (1.3%).
La langue officielle est le croate, langue salve utilisant l’alphabet latin. Mais 5% de la population utilise une autre langue comme l’italien (en Istrie) et le hongrois (dans l’est).
0

La CROATIE (République de Croatie / Republika Hrvatska)

Posté par:

 

Quelques notions d’histoire sur la Croatie. Ce résumé ne se prétend pas exhaustif. Des oublis, des erreurs ou des interprétations de ce texte inciteront certainement les internautes, nous l’espérons, à approfondir leurs connaissances dans des livres et sur des sites spécialisés.

 

HISTOIRE


Des influences variées

 

L'arrivée des 1ers croates sur l'Adriatique vue par Oton IvekovicPendant la grande migration des peuples d’Asie Centrale,  les croates, d’origine slave, sont arrivés dans les plaines de Slavonie et jusqu’à la côte Adriatique au VIème siècle. Au cours de son histoire, la Croatie a subi l’influence de grands courants culturels ce qui explique la richesse de son patrimoine architectural et artistique : rayonnement vénitien sur la côte dalmate, austro-hongrois dans les plaines de Slavonie au nord. Sa proximité avec l’Empire ottoman du XVème au XIXème siècle a également laissé des traces.  Le peuple croate, premier peuple slave à avoir été christianisé, est aujourd’hui majoritairement catholique.


Vers le rattachement à l’empire autro-hongrois

 

Fantassin d'un régiment illyrien et hussard croateLe royaume croate médiéval a été d’abord indépendant, puis intégré au royaume hongrois en 1102, puis à l’empire des Habsbourg en 1527. Ils formèrent l’empire austro-hongrois de 1867 à 1918. Au XVème siècle, la côte dalmate a été vénitienne pendant 400 ans, puis française de 1809 à 1814 (provinces illyriennes).


Le regroupement des slaves du sud

Depuis le XIème siècle, les Croates ont toujours agi pour préserver leur autonomie. Mais une idéologie panslave s’est développée aux XVIIème et XVIIIème (par Juraj Križanić) pour arriver au XXème siècle à l’union de la Croatie à ses voisins salves. De 1918 à 1941, la Croatie a donc été une partie du « Royaume des serbes, croates et Slovènes » sous l’autorité d’une dynastie serbe, renommé en 1929 « Royaume de Yougoslavie » qui fut transformé rapidement en dictature et a disparu dans le tourment de la guerre mondiale.


La 2ème guerre mondiale puis la Yougoslavie Socialiste

En 1941, après l’invasion de la Yougoslavie, l’Allemagne nazie a mis en place un état indépendant croate sous la direction d’Ante Pavelić, fondateur du mouvement fasciste des Oustachis. Pendant cette période, des dizaines de milliers de personnes ont perdu la vie : des Serbes, des Juifs et des résistants antifascistes croates. Le pays ne comprenait pas une partie de la Dalmatie et l’Istrie qui avaient été annexées par l’Italie. En revanche, elle comprenait presque toute la Bosnie-Herzégovine actuelle.
À partir de juin 1941, l’action antifasciste croate au sein des partisans de Josip Broz Tito permettra la libération de la Croatie en 1945 sans intervention extérieure. Au contraire, les partisans de Serbie seront appuyés par l’Armée Rouge.
En 1945, la République Socialiste de Croatie est devenue un État fédéré de la République Fédérative Populaire de Yougoslavie qui deviendra en 1963 la République Fédérative Socialiste de Yougoslavie, composée de 6 républiques : Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie (avec deux régions autonomes : Kosovo et Voïvodine), Monténégro, Macédoine.
Ces républiques, dont la Croatie, disposaient d’une autonomie toute théorique, mais, dans les faits, le pays était dirigé par le parti communiste et l’appareil policier et militaire yougoslave.


Le désir de démocratie

Après la chute du mur de Berlin (9 novembre 1989) et l’écroulement du bloc de l’est ont lieu les premières élections multipartites de Croatie au printemps 1990.  Le vainqueur est le parti HDZ (Union Démocratique Croate dont le dirigeant est Franjo Tudjman.
Au cours de l’été 1990, des miliciens serbes organisent une insurrection dans les régions de Croatie à forte population serbe (Krajina) avec l’aide de l’armée yougoslave et proclament le rattachement de ce territoire avec la Serbie en toute illégalité.
En mai 1991, douze policiers croates sont tués au cours d’une embuscade, puis la Serbie refuse que la présidence tournante de la Yougoslavie soit exercée comme prévue par un représentant croate. Ces deux événements sont suivis d’un référendum au cours duquel 94% de la population croate se prononce pour la transformation de la Yougoslavie en confédération d’états souverains ou pour son indépendance en cas de refus de Belgrade pour la 1ère solution.
Le 25 juin 1991, la Croatie et la Slovénie déclarent donc chacune leur indépendance. Mais le gouvernement de Belgrade ne reconnait pas ces déclarations d’indépendance et décide de mener une guerre avec l’armée yougoslave et des groupes paramilitaires serbes.
La Croatie indépendanteL’indépendance de la Croatie et celle de la Slovénie seront reconnues internationalement le 15 janvier 1992.
La guerre durera jusqu’en novembre 1995 quand les accords de Dayton (États-Unis) mettront fin aux guerres de Croatie de Bosnie-Herzégovine.
Pour la Croatie, on parle de 12.000 tués, de 35.000 blessés, de 2.500 disparus, de 500.000 déplacés / réfugiés.


Enfin la paix…

À partir des années 2000, la République de Croatie a pris un tournant politique et économique majeur. Elle a mené une vaste politique de privatisations et elle a essayé d’attirer des investisseurs étrangers.
Elle a officiellement annoncée qu’elle était candidate à l’adhésion à l’Union européenne le 21 février 2003. Son statut de candidate sera reconnu par le Conseil européen en juin 2004. Les négociations dureront jusqu’au 30 juin 2011.
Entre temps, elle rejoindra l’OTAN en 2009.


L’adhésion à l’Union Européenne

 

L'entrée de la Croatie dans l'Union Européenne
Par un référendum le 22 janvier 2012 le peuple croate confirmera son souhait d’entrer dans l’Union européenne. Le traité d’adhésion sera signé entre la Croatie et l’Union européenne sera signé en décembre 2011et il sera approuvé par le Parlement européen et ratifié par les 27 pays membres, ainsi que par le Parlement croate.
Le 1er juillet 2013, la Croatie deviendra enfin le 28ème pays membre de l’Union européenne.

 

0