FOROM DES LANGUES 2017

Posté par:

 

Eh ! voilà, c’était notre vingtième participation au Forum des Langues.
Déjà 20 ans sur la place du Capitole. Une seule année, le Forom a été déplacé place Arnaud Bernard (pour cause de victoire du Stade Toulousain qui venait présenter le Bouclier de Brennus à l’Hôtel de Ville). Au cours de ces 20 ans, on a eu souvent du grand soleil, mais parfois de la pluie et des rafales de vent. Cette année, c’était grand beau temps chaud.
Comme d’habitude, les 3 « piliers » du stand sont arrivés de bonne heure pour tout installer. On les reconnait sur la photo, de gauche à droite : Ivan, Zdravko, Mario.
Comme tous les ans, beaucoup de visiteurs sur le stand :
– des toulousains curieux de la langue croate : questions sur la traduction de quelques mots, sur la différence entre les diverses langues salves
– des toulousains qui reviennent ou d’autres qui vont partir visiter la Croatie : commentaires, questions sur les meilleurs itinéraires, demandes de documentations et cartes
– sans oublier des croates habitant Toulouse et sa région qui viennent faire une petite visite amicale
En tout cas, une belle occasion d’échanges, de discussions, de prises de contact.
Merci aux piliers !
Et à l’année prochaine.
0

UN CROATE DEUX FOIS SUR LE TOIT DU MONDE

Posté par:

 

Stipe Božić, né à Vrgorac en 1951, est alpiniste, réalisateur de films, photographe et écrivain.
C’est le 2ème européen, après Reinhold Messner (italien) à avoir atteint par deux fois le mont Everest.
C’est aussi l’un des rares à avoir fait les « Sept sommets ».
Il atteint le Mont Everest par la voie ouest en 1979. Il faut savoir qu’en 2000, 21 équipes avaient tenté l’ascension par cette voie, seules 3 ont réussi.
Après d’autres tentatives, il atteindra de nouveau le Mont Everest en 1989 par une autre voie.
Stipe Božić a complété les « Sept Sommets » :
  1. Le Mont Blanc – 4809 m (en 1974)
  2. le Mont Everest dans l’Himalaya – 8848 m (en 1979 et 1989)
  3. l’Aconcagua en Argentine – 6962 m (en 1996)
  4. le Mont McKinley (Denali) en Alaska- 6190 m (en 1996)
  5. le Mont Kosciuszko en Australie – 2228 m (en 1996)
  6. le Kilimanjaro en Tanzanie – 5892 m (en 1996)
  7. le Mont Vinson dans l’Antarctique – 4892 m (en 1997)
  8. l’Elbrouz dans le Caucase – 5642 m (en 2000)

Il a écrit son autobiographie « Sedam vrhova » (Sept sommets) en 2003.
Il a réalisé de nombreux films lors de ses différentes expéditions. Au total il a réalisé environ 60 films documentaires.
Il est l’auteur de nombreux articles publiés par les journaux « Slobodna Dalmacija », « Večernji List » et « National Geographic ».
En parallèle avec sa carrière d’alpiniste, Stipe Božić a aussi participé à des explorations spéléologiques. En 1994, il est descendu dans le « Lukima Jama » de la montagne Velebit (1392 m de profondeur).
Pendant la guerre d’indépendance de la Croatie il a apporté son soutien technique à l’armée croate dans les régions montagneuses. En février 1992, il a d’ailleurs été blessé par un éclat d’obus.
Pendant plus de 30 ans, il a fait partie du Service Croate de Sauvetage en Montagne.
Stipe Božić est marié à Vera, ingénieur en génie civil qu’il a rencontrée à Bormio en Italie en 1980 où il donnait des cours de ski. Ils ont eu deux filles, Maja (née en 1988) et Iva (née en 1990). Sa femme a fait l’ascension du Kilimanjaro avec lui en 1996.
Stipe avait un fils d’un premier mariage, Joško (né en 1975). Alpiniste comme son père et secouriste dans le Service Croate de Sauvetage en Montagne, Joško est décédé avec son épouse Ana dans un accident de moto en 2007.
Pour en savoir plus sur Stipe Božić : https://stipebozic.com
(site en croate et en anglais)
0

QUELQUES ARTISTES CONTEMPORAINS D’ORIGINE CROATE

Posté par:

CINÉMA
Josiane Balasko (Balasković)
Comédienne, réalisatrice, mais aussi scénariste, romancière… elle a été l’un des membres de la bande du SPLENDID.
Les films qu’elle a réalisés ou dans lesquels elle a joué sont très nombreux : la série des « Bronzés », « Clara et les chics types », « le Père Noël est une ordure », « Trop belle pour toi », « Gazon maudit », « Un crime au paradis »… et bien d’autres !
Elle est aussi connue pour ses engagements : membre des Enfoirés, elle soutient aussi les personnes expulsées, sans-papiers, mal logés.
John Malkovich
Acteur, scénariste, réalisateur et producteur, il a participé à plus de 70 films, parmi lesquels : « L’empire du soleil », « Les liaisons dangereuses », « Ombres et brouillard », « Dans la ligne de mire », « Par-delà les nuages », « Dans la peau de John Malkovitch ».
Il a vécu une dizaine en France, il parle très bien le français et est un fervent francophile.

 

 Eric Bana (Banadinović)
Acteur australien (de mère allemande et de père croate), il est d’abord un des acteurs comiques les plus populaires d’Australie, puis il fait une carrière dans des registres totalement différents.
Dans sa filmographie, on note par exemple : « Hulk », « Munich », « deux sœurs pour un roi », « Hanna », « Du sang et des larmes », « Le Roi Arthur ».

 

Branko Lustig, co-producteur de films comme « La liste de Schindler »

MUSIQUE
Ivo Pogorelić, pianiste
Il a commencé le piano à 7 ans. À 12 ans, il est parti étudier au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Sa renommée date d’une « mention honorable » qu’il a obtenue au Concours International Frédéric Chopin à Varsovie. Son élimination au 2ème tour avait provoqué la démission de Martha Argerich qui le considérait comme un génie. C’est alors que sa carrière s’est envolée.
Il a donné des récitals comme soliste et joué avec les orchestres les plus prestigieux, dans le monde entier. Il a enregistré des œuvres de Bach, Beethoven, Brahms, Chopin, Liszt, Ravel, Scarlatti et bien d’autres. Il a cessé d’enregistrer après la mort de son épouse (qui avait été son professeur à Moscou).

Goran Filipec
, pianiste
Né en 1981 à Rijeka, il a gagné des prix dans des concours internationaux, comme ceux de Los Angeles, Monterrey et Parme.
Il a donné des récitals dans le monde entier : au Carnegie hall de New-York, à l’Auditorium de Milan, à la Philharmonie de Paris, mais aussi en Amérique du Sud, au Japon.
Dans sa discographie : Rachmaninov et Mussorgsky (2006), Liszt’s anniversary resonances (2012), les pièces pour piano et les sonates pour violon et piano de Ivo Maček (2014), Liszt : grandes études de Paganini (2016)
Il a participé plusieurs fois à l’émission « La boîte à musique ». Ci-dessous une de ces émissions dont le thème était « la musique militaire ».


Helen Merrill (vrai nom : Jelena Milcetić), chanteuse de jazz
Elle est née en 1930 à New-York, ses parents sont croates, originaires de l’île de Krk. Sa carrière couvre plus de 50 ans. Elle s’est produite en concerts et dans de nombreux festivals de jazz dans le monde entier et elle a enregistré avec les plus grands noms du jazz : Charlie Byrd, Bill Evans, Stan Getz, Gary Peacock, et d’autres encore.
Pour en savoir plus, lisez cette série d’article de France Musique :
https://www.francemusique.fr/jazz/interview-exclusif-helen-merril-en-integralite-et-en-version-originale-31253
0

PRÉPARATION DE NOËL À LA ŠKOLICA (10 décembre 2016)

Posté par:

Les enfants ont préparé Noël avec Vanda lors de la dernière séance de l’année 2016 de la ŠKOLICA : le sapin, les décorations, les confiseries et Djeda Mraz (Père Noël, en croate), ils ont tout retenu !
Et pour marquer ce temps fort, les enfants, leurs parents ainsi que quelques « anciens » se sont retrouvés pour déjeuner tous ensemble au restaurant « La Chunga ».
Étaient présents : Philippe et Olivia, Edouard et Elodie, Karmen et Ben, Danijela et Martin, Vanda, Ruth, Ljubo et Elisabeth, Mario, Stefan et Marica, Zdravko et Agnes et bien sûr, Matéo, Lucia et Magdalena.
0

ENCORE UNE JOUEUSE CROATE AU TOULOUSE MÉTROPOLE BASKET !

Posté par:

 

Antonija Mišura-Sandrić s’en va… et Emilija Podrug arrive !
C’est d’ailleurs Antonija qui a annoncé cette arrivée dans une vidéo publiée par le club :
Emilija PODRUG est une joueuse d’expérience.
36 ans, née à Split, 1m90, poste 5
Elle joue à l’étranger depuis plusieurs années. Elle a joué en Italie, en Hongrie, en Pologne et en Espagne et elle a déjà passé 7 saisons en France :
Mondeville (2005-2006)
Nantes Rezé (2010-2011 et 2014-2015)
Challes-les-Eaux (2011-2012)
Lyon (2012-2014)
Villeneuve-d’Asq (2015-2016)
Elle a été vainqueur du Challenge Round LFB en 2011 et 2014.
En attendant de faire sa connaissance à Toulouse, voici deux vidéos « Dailymotion » dans lesquelles elle se présente (quand elle jouait à Nantes).

 

 

Bienvenue à Toulouse Emilija !

0

DANS LE TENNIS CROATE, UN BORNA PEUT EN CACHER UN AUTRE…

Posté par:

 

On a présenté Borna DEVALD (14 ans en 2016), le nouveau petit prodige du tennis croate. Il fut un des finalistes du tournoi des Petits As de Tarbes.
Mais l’actualité récente nous rappelle qu’il y avait déjà un excellent Borna, c’est Borna ĆORIĆ.
Borna ĆORIĆ (20 ans en novembre 2016) a lui aussi été finaliste du tournoi des Petits As de Tarbes, mais en 2009.
53ème au classement ATP (au 18/07/2016), il a permis à la Croatie de se qualifier pour la ½ finale de la Coupe Davis.
Alors que la France battait la Tchéquie en ¼ de finale, la Croatie était opposée aux États-Unis à Portland. Le vendredi soir, les Américains menaient 2-0 après les 2 premiers simples. Puis le double fut remporté par les Croates. Ensuite, Marin ČILIĆ (12ème à l’ATP) a battu John ISNER (16ème à l’ATP).
C’est alors que Borna ĆORIĆ (53ème à l’ATP), malgré la pression énorme que peut représenter un 5ème et dernier match, a battu John SOCK (26ème à l’ATP).
FANTASTIQUE !!!!
Quelques belles balles de Borna ĆORIĆ :
Et, pour le plaisir, la dernière balle du match de ce match de Coupe Davis  :
La Croatie sera donc opposée à la France en ½ finale du 16 au 18 septembre 2016 en Croatie.
0

30 JANVIER 2006 : L’ASSOCIATION CHANGE DE NOM

Posté par:

Le 30 janvier 2006, l’association devient : « ASSOCIATION FRANCO-CROATE DE MIDI-PYRÉNÉES ». Cette décision est prise pour faciliter nos relations avec l’extérieur. Elle montre que nous ne sommes plus dans la solidarité aux victimes de la guerre. Nous avons une volonté forte de multiplier les contacts dans le domaine culturel et dans le domaine économique, d’accompagner la marche de la Croatie vers l’intégration à l’Union Européenne.
0

LA POÉSIE CROATE

Posté par:

Cet article ne prétend pas être un exposé complet, mais simplement un aperçu pour donner envie d’aller plus loin… Il a aussi l’ambition d’attiser l’envie de celles et ceux qui souhaiteraient apporter leur contribution pour faire connaître la littérature comme toute expression artistique croate.
Toutes les informations contenues dans cet article et les poèmes cités sont issus du livre « LA POÉSIE CROATE des origines à nos jours » par Slavko Mihalić et Ivan Kušan aux éditions SEGHERS, 1972 (ouvrage épuisé).
La littérature croate s’est développée dans les mâchoires d’une espèce de tenaille : l’Est islamique et l’Ouest désireux d’ingression. Prenant part à tous les courants littéraires européens du XIVème siècle à nos jours, elle se compose aussi d’une création originale marquée par tous les malheurs de sa communauté.
Au XVème siècle, la Croatie centrale est une partie du Royaume hungaro-croate, alors que des îles et des villes sont sous dominance vénitienne. Les Turcs, venus de l’Est, mettent le pays à feu et à sang.
La Bascanska Ploca dans l'église de BaskaLe premier texte en langue croate, c’est la « Plaque de Baška » (Baščanska Ploča), écrite en écriture glagolitique vers l’an 1100, preuve d’une littérature personnelle et originale. Elle se trouve dans l’église Sainte-Lucie de Baška.
bascanska-ploca
Au IXème siècle, les disciples de Cyrille et Méthode imposeront une langue destinée au service de l’église, le vieux-slave. Mais les copistes croates y apporteront peu à peu des éléments du parler national, aboutissant au XIVème à l’abandon du vieux-slave.
À la fin du XVème siècle et au début du XVIème siècle, les poètes de la Renaissance de Dubrovnik, influencés par la vie littéraire italienne, conservent une personnalité qui leur est propre. Quand les circonstances politiques mettent à mal l’unité croate, la littérature assuma une tâche d’unification, s’intéressant aux œuvres de toutes les régions de Croatie. Quand la pression turque s’arrêtera, le nord de la Croatie connaitra aussi une flambée de la création littéraire.
La langue littéraire de chaque région a été marquée par les sept siècles de partage du territoire. La littérature croate comprend les trois dialectes : au sud le tchakavien, au nord le Kaïkavien, au centre et à l’est le chtokavien. Ces différences ne font qu’apporter plus de richesse à la littérature. On trouve aussi de nombreuses œuvres en langue latine.
Précisons que les textes notés « J.M. » ont été traduits par Janine Matillon, écrivain français et grande spécialiste de la littérature croate. Elle est notamment l’auteur d’un roman « Les Deux Fins d’Orimita Karabegovic », grand roman de la guerre bosniaque (1996).
Autres traducteurs : P.S. Pierre Seghers / M.A. Marc Alyn
Poètes inconnus du XIVème siècle
Le manuscrit de cette poésie, CANTATE DESSUS UNE TOMBE, est conservé à la Bibliothèque de Paris.
Marko Marulić
Né à Split en 1450, il a écrit en latin et en croate.
Un de ses poèmes les plus connus est la PRIÈRE CONTRE LE TURC, dans lequel  il décrit les atrocités vécues par les croates au cours de la domination turque.
Sabo Bobaljević Mišetić
Né en 1529 à Dubrovnik, il écrivit en croate et en italien.
L’extrait intitulé QUAND TU M’AURAS TUÉ, Ô MORT, est emprunté à une épître à Maroje Mažibradić.
Poésie populaire (auteur inconnu)
Un poème : REGARDONS
Lavoslav Vukelić
Né en 1840 à Kosinj (dans la région de Lika) et mort en 1879. Dans le poème À SOLFERINO, il expose ses vues antimilitaristes.
Antun Gustav Matoš
Le banc de Matos à ZagrebNé en 1873 à Torvanik et mort en 1914 à Zagreb.
Il marque le vrai début de la littérature croate moderne, allant du symbolisme au surréalisme en passant par l’expressionnisme et le futurisme.
Auteur de 80 poésies, de nouvelles, de récits de voyage, ses œuvres comprennent 20 volumes.
On pourra lire LES CHEVEUX CONSOLATEURS.
Le banc de Matos à Issy-les-MoulineauxÀ l’occasion du centenaire de la mort du poète, un banc sculpture en son honneur a été inauguré le 8 février 2014 au Jardin des Mille Roses de l’Hôpital Corentin Celton d’Issy-les-Moulineaux, réalisé par l’artiste croate Ivan KOŽARIĆ, comme celui qui se trouve dans la ville haute de Zagreb.

Vladimir Vidrić

Né en 1875 et mort en 1909 à Zagreb.
Il n’a écrit qu’une vingtaine de poèmes, dont LE MATIN, mais elles font de lui le plus grand poète moderne, le Verlaine croate.
Miroslav Krleža
Né en 1893 à Zagreb. En conflit avec les autorités austro-hongroises, puis après la création de la Yougoslavie, il rejoint le mouvement ouvrier révolutionnaire. Pilier de la littérature croate (poésie, nouvelles, romans, drames, essais, critiques), son œuvre comprend 36 volumes. Il a une influence très importante  dans la formation de l’intelligentsia croate de gauche.
Parmi ses nombreuses poésies, on peut lire DANS LE BROUILLARD.
Dobriša Cesarić
Né en 1902 à Slavonska Požera. C’est un poète « d’une simplicité cristalline et d’une grande pureté d’expression ».
Lisons LA CHANSON DU POÈTE MORT.
Vlado Gotovac
Né en 1930 à Imotski. Il a écrit plusieurs livres d’essais et d’études philosophiques, de la prose, des drames, des articles.
On lira la MÉDITATION PRÉLIMINAIRE À « ÉCHO »
Vesna Krmpotić
Née à Dubrovnik, femme de diplomate. Elle a vécu aussi en Inde, en Égypte. Elle a écrit de remarquables récits de voyages, mais aussi des essais et des critiques.
On lira le RENDEZ-VOUS PLACE AUX FLEURS.
Et pour terminer, quelques LOCUTIONS ET PROVERBES POPULAIRES qui concluent cette anthologie éditée par SEGHERS.
Agnès Cerovecki
 
0

1995 : ET LA PAIX ARRIVE ENFIN…

Posté par:

Depuis la fin de la guerre en ex-Yougoslavie (1995), les croates de Toulouse sont restés unis. La plupart des familles sont restées dans la région. Les enfants ont grandi, ils ont eu aussi des enfants. Certains ont quitté la région pour habiter ailleurs en France ou même en Croatie. D’autres sont arrivés. C’est là l’avantage d’une ville comme Toulouse qui attire les jeunes, notamment grâce à l’industrie aéronautique et à l’université. Au noyau de départ, ce sont donc ajoutées les familles CETINJANIN / CINDRIĆ / MARIJANOVIĆ-GILLON sans oublier les lectrices pour la langue croate en poste à l’Université Toulouse II – Jean Jaurès qui ont beaucoup participé aux activités de l’association : Sanija KONJIKOVIĆ, Renata HRANJEC, Lana LOVRIĆ, Karmen ČOTA, ainsi que Petra KNOCK qui n’a pas été lectrice, mais a exercé le métier de formatrice en différentes langues.
Le groupe se réunit en principe 2 fois par an, en général en janvier et au début de l’été, pour une rencontre amicale autour d’un repas. Et l’association développe d’autres activités, plus axées vers la culture et l’économie.
0